La géopolitique appliquée à Facebook.

Pour le mois de septembre,Facebook Stories a décidé de mettre à l’honneur les amitiés entre les pays avec une carte du monde interactive des plus intéressantes. Cliquez sur un pays, vous verrez alors avec quels autres pays il entretient les liens les plus étroits sur Facebook. La méthodologie est simple : on regarde tous les amis des inscrits d’un pays, et on regarde la nationalité de ces derniers.

Pour le Maroc, c’est avec l’Algérie que nous sommes le plus liés. Suivent la Tunisie, la France et l’Egypte. Pour Israel, les territoires palestiniens viennent en premiers suivis par la Jordanie.

La carte interactive

 

La meilleure pub c’est celle que les autres font pour vous

Souvent nos clients cherchent à acquérir « superficiellement » des milliers de fans et de followers sans vraiment saisir l’intérêt du qualitatif dans l’interaction avec ceux ci. Il y a là, un travail d’éducation à faire pour rappeler que la quantité n’est pas aussi importante que l’engagement, et qu’il existe des outils pour mesurer celui-ci.

Facebook a par exemple mis en place Edgerank, un système d’algorithme qui détermine par défaut le contenu à afficher dans le filtre « A la une » de chaque membre. Ainsi, lorsque vous poubliez une information sur votre page Facebook, un pourcentage assez faible de fans la voient affichée dans leur page d’accueil. Nous nous heurtons donc à la même problématique que celle du publipostage et de l’emailing.

Alors comment résoudre cette problématique?

1/ Sensibiliser nos clients sur la notion d’engagement et diminuer cette course folle aux fans et followers à laquelle beaucoup s’adonnent
2/ Créer régulièrement de l’utilité, du contenu engageant de l’interaction (likes, retweets, partages, commentaires…etc)
3/ Répondre assez rapidement aux mentions et commentaires (le filtre a intégré la notion de vitesse dans son algorithme)

Les 10 langues les plus parlées dans le monde

Sans surprise, l’anglais reste la langue la plus utilisée par les internautes mondiaux pour surfer sur le web, mais le chinois lui fait sérieuse concurrence.

Nonobstant les esprits chagrins, l’arabe reste bien classé puisqu’il est la 7ème langue la plus utilisée sur Internet, avec la plus forte progression (+2501,2%) en l’espace de 9 ans. A ce rythme, la langue arabe pourrait bientôt surclasser le japonais et l’allemand qui stagnent à + 2 % et +6%.

L’étude du T-Index permet quant à elle de découvrir les langues qui offrent le plus grand potentiel de ventes sur internet. L’anglais arrive en première position avec une valeur T-Index de 34,8 %, et plus de 465 millions d’internautes dans le monde avec un PIB moyen par personne de 40 221 $.

Sources: internetworldstats.com , translated.net

La nouvelle physionomie des réseaux sociaux dans la région MENA

1/ Depuis le début du « printemps arabe » l’Egypte a réalisé la plus grande progression en nombre d’utilisateurs Facebook dans le monde arabe.

2/ Ce sont les Emirats arabes unis qui détiennent le record de la région, avec plus de 50 % de la population connectée sur Facebook

3/ L’Égypte représente le quart des utilisateurs Facebook du monde arabe. Suivie par l’Arabie Saoudite (15%) et le Maroc (12%).

4/ Les Libanaises décrochent la plus forte proportion de femmes parmi les utilisateurs de Facebook à travers la région à 45%

5/ 95% des utilisateurs Facebook en Tunisie affichent leur interface de préférence en Français, 91% de Libanais l’affichent en anglais et 75% des Yéménites l’affichent en arabe.

6/ Avec un taux de pénétration égal à 0,05% un volume de 252 000 tweets produits, le Maroc se place en bas du palmarès des plus gros pays twitter du monde arabe.