Clip de campagne d’Obama 2012

Après 2008, voici le premier clip de la campagne Obama. Je n’ai pas besoin de vous dire qu’il prend aux tripes.
Pourquoi ce clip fonctionne-t-il ? Pourquoi est-il brillant ? Parce qu’en reprenant le discours d’investiture de novembre 2008, il mobilise l’émotion du spectateur. Celle des électeurs d’Obama, qui ont vécu ce jour comme un jour historique. Parce qu’il passe plus de temps au départ sur les visages des électeurs présents le jour de l’investiture – et émus – que sur celui d’Obama. Obama, qui est connu et dont la voix suffit à assurer la présence. Parce qu’il rappelle, tout en déroulant le discours d’investiture, le bilan du premier mandat, et se termine par un appel à continuer le travail accompli. En fond, à la fin, on entend comme un rappel le slogan « Yes We Can », qui boucle la boucle.

Jouer sur l’émotion autant que sur le fond, sur l’empathie autant que sur les arguments. Faire court. Mais impactant. Des leçons à méditer pour les politiques français, de droite comme de gauche.

Un nouveau siège pour le Parti de l’Istiqlal : Une architecture symbolique

Rare sont les partis qui ont non seulement pris l’initiative de s’inscrire d’une manière architecturale et d’avoir une présence dans le paysage urbain. Concevoir le siège du plus ancien parti politique du Maroc amène à connaître les fondements, l’histoire et ses implications dans l’avenir. Concevoir le nouveau siège du Parti de l’Istiqlal est un événement, un temps fort et doit être forcément une réalisation exceptionnelle porteuse de SENS et non pas une simple prouesse gestuelle « tendance ». Il s’agit en effet d’accueillir le Parti de l’Istiqlal dans un nouvel écrin ; de transmettre son message ; de donner forme à une identité forte connue et reconnue qui est celle de la formation du Parti de l’Istiqlal. Au-delà d’une réponse à un programme et aux interactions entre ses composantes, notre démarche a été présidée par la voie de la signification.

Le projet proposé par l’agence 2A Concept se veut un symbole fort à l’image du parti politique de l’Istiqlal. Cette volonté est exprimée à travers le rapport de l’édifice avec son environnement, ses formes et ses matériaux. Dans ce sens, leSocle, comme forme émergente et sculpté, évoque l’image d’une naissance qui prend racine dans la profondeur du passé de ce parti. Une base des acquis de ce Royaume qui font sa richesse et sa particularité. Le Noyau, quant à lui, est le coeur du bâtiment. C’est le volume central qui incarne une stature de stabilité. Il traduit par ailleurs cette contenance et cette profondeur d’un Maroc Moderne.
Enfin, l’Enveloppe, peau qui essentiellement protège le bâtiment crée aussi son énergie. C’est une membrane constituée de multiples modules triangulaires qui offrent une fresque harmonieuse de formes géométriques régulière inspirée du Zellige.

   

Les architectes d’AWMountassir ont cherché à exprimer la vivacité historique et la dynamique du Parti à travers le temps, le temps du Maroc. Le projet a été pensé de manière à permettre une identification spatiale claire. Afin de représenter le parti de l’Istiqlal, il s’agissait de composer avec des concepts symboliques forts alliant unité et diversité. A l’image de la symbolique du parti, la balance, le projet est scindé en deux corps de bâtiments traités de manière différenciée et unifiés par un geste architectural fédérateur : le RDC. Celui-ci, à l’échelle de toute la parcelle sous des formes rassembleuses, constitue un lieu de rencontre, de dialogue et d’échanges ; c’est le lieu de la démocratie. Une composition de forme elliptique qui permet de traiter l’aménagement extérieur et le bâti comme un ensemble intégré. Les niveaux supérieurs semblent en lévitation au dessus d’un volume traversé par une lumière rendant le bâtiment transparent de bout en bout. Ce lien invisible, libre et fuyant entre des opposés complémentaires, traduit les valeurs chères au Parti : modernité et tradition, justice sociale et développement économique, ancrage historique et ouverture.

Source: Amush Designe