Benetton: Une campagne qui sème l’amour mais récolte la haine !

Benetton nous a tricoté une nouvelle campagne qui frappe fort d’amour ! Décliné en TV, presse  et Web, le thème central est le baiser,  symbole de l’amour…un équilibre qui ne tient qu’à un fil !

Des preuves d’amour qui ont malheureusement provoqué plusieurs mouvements de haine…Benetton a ainsi dû retirer le photomontage du baiser entre Benoît XVI et un imam sunnite d’Al-Azhar. Pour le Vatican, cette publicité est « un grave manque de respect envers le pape et une offense aux sentiments des fidèles ».

Nicolas Sarkozy est également mis en scène , échangeant un baiser avec Angela Merkel, une affiche qui ne plait pas non plus à l’UMP ! « Utiliser la stature des chefs d’Etat, de plus en situation de crise internationale, me semble pas du plus bon goût. On peut rire de tout, mais peut-être pas à certains moments, en tout cas, pas en détournant », a réagi sur BFM TV Valérie Rosso-Debord, députée UMP.

Après l’amour débordant de Benetton, Oasis décide de « fruiter » le sien!

Et Hop! tout le monde se met à parodier la campagne Benetton.

Clip de campagne d’Obama 2012

Après 2008, voici le premier clip de la campagne Obama. Je n’ai pas besoin de vous dire qu’il prend aux tripes.
Pourquoi ce clip fonctionne-t-il ? Pourquoi est-il brillant ? Parce qu’en reprenant le discours d’investiture de novembre 2008, il mobilise l’émotion du spectateur. Celle des électeurs d’Obama, qui ont vécu ce jour comme un jour historique. Parce qu’il passe plus de temps au départ sur les visages des électeurs présents le jour de l’investiture – et émus – que sur celui d’Obama. Obama, qui est connu et dont la voix suffit à assurer la présence. Parce qu’il rappelle, tout en déroulant le discours d’investiture, le bilan du premier mandat, et se termine par un appel à continuer le travail accompli. En fond, à la fin, on entend comme un rappel le slogan « Yes We Can », qui boucle la boucle.

Jouer sur l’émotion autant que sur le fond, sur l’empathie autant que sur les arguments. Faire court. Mais impactant. Des leçons à méditer pour les politiques français, de droite comme de gauche.

Sous le soleil la répression… Une campagne d’information de RSF

Reporters sans frontières (RSF) lance une campagne de communication composée de trois affiches et d’un site Internet visant à sensibiliser les vacanciers sur le Mexique, le Vietnam et la Thaïlande, trois destinations réputées mais où la liberté de la presse est bafouée

http://www.censorship-paradise.com/en/

PLM – « Construisons Ensemble la Tunisie de Demain »

En vue de l’élection de l’assemblée constituante tunisienne, le Parti libéral Maghrébin a repris la musique du spot de la Société Gérale pour sa campagne de communication…Dommage que les messages soient trop hachés et parfois incompréhensibles !

Débat Finkelkraut / Tariq Ramadan sur « Ce soir ou jamais »

Les charognards

J’avais reçu dans ma boîte mail un appel à manifester dimanche prochain à Paris pour soutenir le mouvement démocratique en Iran. Mail envoyé par le mouvement Where is My vote. Aujourd’hui j’ai reçu un autre mail de ce même mouvement qui est une pétition intitulée « Azadi, Liberté pour l’Iran ». J’ai commencé à lire cette pétition mais qu’elle ne fût pas ma surprise quand je suis tombé sur des noms de signataires comme Pascal Bruckner, André Glucksmann, Bernard-Henri Lévy ou Bruno Tertrais. Ces personnes ont une idée très sélective de la liberté. Ils ont, pour la plupart, soutenu l’invasion américaine en Irak. Ils n’ont jamais condamné les exactions de l’armée israélienne et des colons dans les territoires occupés ou les humiliations qu’ils font subir quotidiennement aux Palestiniens dans les check points. Ils n’ont jamais condamnés l’absence de liberté dans des pays comme l’Egypte, la Jordanie, le Maroc ou les monarchies du golfe Arabo-Américano-Persique.

Il y a un proverbe persan qui dit « aze hol halim oftad too dig » qui veut dire qu’il avait tellement envie manger le contenu qu’il est tombé dans le « dig » (grande casserole). En d’autres termes « À force de vouloir constamment défoncer les portes ouvertes, ils finiront par trébucher dans un courant d’air ».

Ces soit disant intellectuels s’en foutent éperdument du peuple Iranien, des peuples arabes et de leur liberté. Ce qu’ils veulent c’est de se donner bonne conscience. Ces gens là sont dangereux pour les mouvements pro-démocratie de la région. Ils vont le radicaliser et les empêcher de rallier un maximum de personnes à leur cause.

Tout le monde sait que les rouages du système iranien sont tenus par les Gardiens de la Révolution qui auraient beaucoup à perdre en terme d’intérêts en cas de victoire des mouvements protestataires. Un affrontement frontal sera toujours en leur faveur car ils sont jusqu’au boutistes et n’auront aucun état d’âme à massacrer leurs concitoyens pour rester encore au pouvoir.

Le mouvement de protestation iranien aurait plus à gagner à démontrer les contradictions du régime actuel en le comparant au régime du Shah ce qu’a très bien fait Moussavi lors de son dernier discours.

J’irai sans aucun doute manifester le mois prochain en espérant que les signataires cités ci-dessous n’y seront pas.